RETOUR HISTOIRES POUR ENFANTS

LES FÉES DE L'ARC-EN-CIEL

Les histoires des Fées de l’arc-en-ciel sont, à aujourd’hui au nombre de neuf. Les textes sont déposés à la SCALA et sur copyrightdepot.com. L’appellation « Les Fées de l’arc-en-ciel » a été déposé en 2005 sur http://www.copyrightdepot.com/rep73/00038524.htm et ne peut, en aucun cas, être utilisée sans l’autorisation de son auteur.


Le concours de baguette magique

Cette année là, « Le concours de baguette magique » accueillit sept fées, aux univers très différents. Après la démonstration de leurs talents respectifs, la pluie interrompit le concours. Les fées s’élancèrent afin de chasser les nuages et les traces, en forme d’arc et de couleurs différentes, qu’elles laissèrent dans le ciel furent à l’origine du premier arc-en-ciel. Elles furent désormais surnommées « Les Fées de l’arc-en-ciel ».


La petite fille-fleur

Rose désirait être la plus belle au monde. Afin de réaliser son rêve, la fée Pivoine la transforma en fleur et Rose devint « La petite fille-fleur ». Bien que, admirée et adulée, Rose se lassa un jour de sa nouvelle vie et souhaita redevenir une petite fille comme les autres.


L'harmonica magique

Alexandre rêvait d’un monde sans dispute. Ne pouvant exaucer son vœu, la fée Capucine l’emmena visiter le pays des fées. En souvenir de cette aventure extraordinaire, elle lui offrit  «l’harmonica magique ». Alexandre découvrit alors que celui-ci avait le pouvoir de semer le bonheur autour de lui.


La légende de Venus

Afin de répondre aux interrogations de la fée Mymosa, Lumielle la Reine des fées lui raconta « La légende de Vénus ». Vénus avait le don de transformer chaque nuit son sang en or. Malheureusement, son frère découvrit son secret et la petite fille en mourut. Devenue une étoile, elle vit pour l’éternité dans l’immensité du ciel.


L'arbre de Julie

Une tendre amitié s’était nouée entre Julie et « L’arbre de Julie » Charles. Le jour où Julie tomba malade, Charles appela à l’aide la fée Emeraude. Celle-ci fit apparaître sur l’arbre un fruit ayant le pouvoir de guérir la fillette. Secondé par le vent du Sud, l’oiseau et le soleil, Charles parvint à sauver son amie.


Féeries sous les mers

Aline, petite fille esseulée, avait une peur bleue de l’eau. Par la faute de Sylvain, son collier fût dérobé par la Reine des Murènes. Sous la forme d’une tortue, la fée Océane entraîna Aline et Sylvain dans le monde sous-marin. Ces « féeries sous les mers », permirent à Aline de découvrir un univers merveilleux et de trouver l’amitié.


Le tableau enchanté

Dans l’école de Vianney, Gaudéric semait la terreur. Après avoir appelé à l’aide « les Fées de l’arc-en-ciel », Vianney plongea dans « le tableau enchanté » peint par la fée Iris. Entraîné dans un monde imaginaire, Vianney réussit à délivrer un village de la tyrannie du Baron de Morbec. De retour dans le monde réel, son expérience lui donna le courage d’affronter Gaudéric.


La révolte des bonbons

Nicolas, enfermé dans une boutique de friandises fut le témoin privilégié de « La Révolte des bonbons » orchestrée par Zébrac, un bonhomme en sucre. Devant l’étendue des dégâts, Lumielle ordonna à Violette, responsable de la création de Zébrac, d’intervenir afin que tout rentre dans l’ordre.


Lumielle la Reine des fées

« Lumielle la Reine des fées » n’était pas encore Reine lorsque le Sorcier Mortepeau envahit le pays des fées. Grâce à son ingéniosité et sa patience, Lumielle réussit à sauver l’arbre à Baguette et à délivrer son peuple. Elle fut alors nommée Reine des fées. Les sept fées qui l’aidèrent dans son entreprise furent invitées le printemps suivant à participer au concours de baguette magique.